conscription

conscription

conscription [ kɔ̃skripsjɔ̃ ] n. f.
• 1789; bas lat. conscriptio conscrit
Admin. Inscription, sur les rôles de l'armée, des jeunes gens atteignant l'âge légal pour le service militaire. enrôlement, recensement, recrutement. Armée de conscription.

conscription nom féminin (latin conscriptio, -onis, avec l'influence de conscrit) Nom donné, à partir du Directoire, à l'inscription au rôle des jeunes gens parmi lesquels le sort désignait les conscrits.

conscription
n. f.
d1./d Vieilli Inscription annuelle sur les rôles militaires des jeunes gens qui ont atteint l'âge du service national.
d2./d HIST Système d'appel sous les drapeaux appliqué de 1798 à 1868, consistant à tirer au sort sur les rôles établis le nombre de citoyens nécessaire aux armées.

⇒CONSCRIPTION, subst. fém.
A.— Vieilli
1. Inscription sur les rôles de l'armée des jeunes gens qui ont atteint l'âge fixé par la loi pour le service militaire. Conscription obligatoire, militaire. Synon. recensement.
P. ext. Inscription et levée annuelle des jeunes gens astreints au service militaire. Être appelé pour la conscription (Ac. 1835). Synon. recrutement, appel sous les drapeaux, enrôlement :
1. Pardon, général, je ne suis pas déclaré, dit l'enfant. Je ne tirerai pas au sort (...) je ne suis pas mis sur les papiers du gouvernement et quand j'aurai l'âge de la conscription, je ferai mon tour de France! on ne m'attrapera point.
BALZAC, Les Paysans, 1844, p. 83.
P. méton. Classe de recrutement par la conscription. J'étais de la conscription de l'an XII (STENDHAL, Correspondance, t. 1, 1800-42, p. 207).
P. anal. Conscription des chevaux. Recensement des chevaux par l'autorité militaire.
2. P. méton. Système de recrutement d'une armée fondé sur l'appel annuel de jeunes gens ayant atteint l'âge légal du service militaire. Armée de conscription (anton. armée de métier); établir la conscription. La conscription militaire est le seul moyen de former les milices (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 381).
B.— HIST. [Quand la levée était effectuée par voie de tirage au sort parmi les jeunes gens recensés] Appel des jeunes gens pour que le sort désigne ceux qui doivent faire partie de l'armée active.
Tirer à la conscription :
2. Tu tires à la conscription dans huit jours (...) et comme il fallait prévoir le cas où tu aurais un mauvais numéro, je suis allée voir ton oncle Cardot.
BALZAC, Un Début dans la vie, 1842, p. 456.
Être frappé par la conscription, tomber à la conscription. Tirer un numéro qui fait qu'on est compris dans la levée. Vous êtes tombé à la conscription, Fernand, d'un moment à l'autre, vous pouvez être appelé sous les drapeaux (A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 328).
Échapper à la conscription. Tirer un numéro qui fait qu'on ne partira pas au service militaire.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1789 conscription militaire (Lacuée ds Encyclop. méthod., Art milit., suppl. I, 191 cité par DG). Empr. morphol. au lat. conscriptio « rédaction; mémoire », le sens étant dér. de conscrit. Fréq. abs. littér. : 135. Bbg. GOUG. Lang. pop. 1929, p. 21.

conscription [kɔ̃skʀipsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1789; bas lat. conscriptio, du supin de conscribere. → Conscrit.
1 Inscription, sur les rôles de l'armée, des jeunes gens qui ont atteint l'âge fixé par la loi pour le service militaire (cf. Appel sous les drapeaux). Enrôlement, recensement, recrutement. || Conscription militaire. || Atteindre l'âge de la conscription. || Armée de conscription. || La conscription fut établie par la loi du 19 fructidor an VI.
1 (…) c'était le Directoire qui (…) avait stabilisé, en quelque sorte, l'enrôlement forcé, sous le nom de conscription, et contraint — en principe — tous les jeunes Français de vingt à vingt-cinq ans à entrer dans l'armée.
Louis Madelin, l'Avènement de l'Empire, XXI, p. 266.
2 Hist. Tirage au sort des jeunes gens appelés sous les drapeaux parmi ceux qui ont été recensés. || Tomber à la conscription.
2 Une histoire simple que la sienne. Il était tombé à la conscription.
Ed. et J. de Goncourt, Manette Salomon, p. 285.
DÉR. Conscriptible.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • conscription — index requirement Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 conscription n. The draf …   Law dictionary

  • Conscription — Con*scrip tion, n. [L. conscriptio: cf. F. conscription.] 1. An enrolling or registering. [1913 Webster] The conscription of men of war. Bp. Burnet. [1913 Webster] 2. A compulsory enrollment of men for military or naval service; a draft. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • conscription — late 14c., a putting in writing, from M.Fr. conscription, from L. conscriptionem (nom. conscriptio) a drawing up of a list, enrollment, a levying of soldiers, from conscribere to enroll, from com with (see COM (Cf. com )) + scribere to write (see …   Etymology dictionary

  • Conscription — Con*scrip tion, a. Belonging to, or of the nature of, a conspiration. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Conscription — (v. lat.), die Aufzeichnung der militärpflichtigen jungen Leute nach den Altersklassen, sodann auch die auf allgemeine Dienstpflichtigkeit basirte Aushebung zum Militärdienste im Gegensatz zur freien Werbung od. dem Aufgebot von Freiwilligen. Die …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Conscription — Conscript redirects here. For other uses, see Conscript (disambiguation).   No armed forces …   Wikipedia

  • Conscription — La conscription ou le service militaire obligatoire est la réquisition par un État d une partie de sa population afin de servir ses forces armées. Faisant suite aux armées de mercenaires utilisées jusqu à la fin du XVIIIe siècle et précédant …   Wikipédia en Français

  • conscription — conscriptional, adj. /keuhn skrip sheuhn/, n. 1. compulsory enrollment of persons for military or naval service; draft. 2. a compulsory contribution of money to a government during a time of war. [1350 1400 for earlier sense piece of writing ;… …   Universalium

  • conscription — (kon skri psion ; en poésie, du quatre syllabes) s. f. Appel au service militaire, par voie du tirage au sort, des jeunes gens quand ils ont atteint un âge déterminé par la loi. La conscription de 1812. Tomber à la conscription, avoir un numéro… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • conscription — (esp. BrE) noun ⇨ See also ↑draft ADJECTIVE ▪ universal ▪ military ▪ compulsory, forced ▪ the forced conscription of boys into the army …   Collocations dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”